SOLDES Jusqu'à -50% sur une sélection de produits !
ZOOM SUR

Bien choisir sa couette

A l’exception des périodes estivales très chaudes, la couette vous offre en toute saison, tout le confort dont vous avez besoin pour bien dormir. Comment vous assurez que vous avez opéré le meilleur choix ? Suivez ces conseils qui vous seront d’une grande utilité.

Matière : Couette en plumes, duvet ou synthétique ?

Matière : Couette en plumes, duvet  ou synthétique ?

En été (s’il fait frais) comme en hiver, la couette reste indispensable, car elle est fraîche pendant les saisons chaudes, et réchauffante pendant les périodes hivernales.

En quelle matière convient-il de la prendre pour en tirer le meilleur avantage ?

- Les couettes en duvet sont plus douces, plus chaudes et plus confortables. En fait, elles absorbent l’humidité et facilitent la circulation de l’air. De quoi rassurer les personnes qui transpirent excessivement pendant leur sommeil ! Bien qu’il n’existe pas de couette à 100% duvet, il est important que la couette ait un taux de duvet variant entre 70% et 90%, afin de vous faire bénéficier de toute la légèreté, du gonflant et du moelleux dont vous avez besoin.

- La particularité des couettes en plumes est qu’elles sont plus lourdes. Et même si elles sont aussi chaudes, elles favorisent la transpiration.
En outre, si les plumes sont épaisses, les petits cartilages sont perceptibles sous la couette : voilà un détail qui ne rendra certainement pas votre sommeil agréable ! Si vous êtes asthmatique ou allergique au duvet et à la plume, il vaudrait mieux vous orienter vers d’autres types de couettes.

- Les couettes synthétiques : plus adaptées aux personnes allergiques, elles sont légères et faciles à entretenir.

En fait, elles sont élaborées à partir de fibres en polyester (recyclé parfois) qui garantissent un gonflant semblable à celui du duvet. De plus les couettes synthétiques sont abordables en termes de prix.



L’enveloppe et le piquage

Que votre choix soit tourné vers une couette synthétique, en duvet ou en plumes, il est primordial de vous assurer que l’enveloppe soit 100% coton, pour permettre à la couette de « respirer ».

Veillez à ce que le tissage soit suffisamment serré, soit de 120 à 150fils/cm², pour les couettes en duvet et plumes : cela empêchera la plume ou le duvet de s’échapper.

Parallèlement, pour les couettes en fibres synthétiques, un tissage à au moins 90fils/cm² serait idéal.

Pour ce qui est du piquage, assurez-vous que les piqûres traversent toutes les épaisseurs de la couette sous forme de carreaux hermétiques, de boîtes à carreau paroi, ou tunnels.

Il est à préciser que les boîtes à carreau paroi favorisent un meilleur gonflement de la couette pour davantage de chaleur.



Selon les saisons

Selon les saisons

Adaptez le type de couette dont vous disposez à la saison de l’année ou à la température de la pièce. En réalité, il existe différents types de couette à grammage variable.

Les couettes les plus légères sont idéales pour les saisons estivales, tandis que les plus lourdes sont réservées aux saisons hivernales.

Et pour les plus frileux, les deux couettes seront utiles en hiver !



Entretien : comment laver votre couette ?

Les couettes synthétiques sont lavables en machine tout en veillant à ce que le programme d’essorage soit modéré, afin que l’enveloppe de la couette ne cède pas et laisse s’échapper les fibres.

Si vous souhaitez donner du gonflant à votre couette, mettez une balle de tennis dans le tambour de la machine pendant le séchage.

Les couettes en duvet ou plumes se lavent de préférence à la main et à l’eau tiède par un professionnel suivi d’un séchage rapide.

Les couettes naturelles quant à elles, ne doivent jamais être lavées à sec.

Pour les deux types de couettes, un lavage annuel est recommandé. Les instructions du fabricant indiquées sur l’étiquette sont à suivre scrupuleusement.

Bon à savoir :

Ne jamais exposer une couette en fibres synthétiques au soleil, mais l’aérer plutôt plusieurs fois sur une corde à linge, ou à défaut deux fois par an dans la sécheuse au cycle d’air froid. Pour ne pas tasser une couette en duvet, il est recommandé d’éviter de s’y coucher ou de s’asseoir.



A quel moment changer de couette ?

A quel moment changer de couette ?

A l’usage, les couettes perdent de leur gonflant. Pensez à les remplacer après 5 à 7 années d’utilisation.

Vous pouvez bien sûr les garder dans leur emballage d’origine pour un usage ultérieur.

Bien conservées dans un endroit sec, elles peuvent encore être utiles !



Des conseils pour votre linge de maison